26 novembre 2005

Puebla

Je pars donc de Veracruz pour aller a Puebla (sur mon chemin de retour vers Mexico DF).
Ici les reseaux de transport par bus sont tres developpes, et il y a plusieurs companies qui sont en forte concurrence, donc il y a souvent de nombreux trajets avec une frequence par jour assez elevée pour les grandes destinations... Du coup je ne me suis jamais vraiment preoccupe de savoir quels etaient les horaires des bus, je me contentais juste de me pointer a la station de bus, et de prendre le premier bus premiere classe pas trop cher, qui partait en general dans les 30mn suivant l'achat de mon billet...
Pas de chances ce coup-ci, j'achete mon billet a 16h15, et le prochain bus pars a 18h... donc je poiraute dans la gare (y a mieux comme endroit pour attendre, croyez-moi !) pendant quasiment 2h !
Le vrai probleme dans tout ca, c'est qu'il faut 4h30 pour aller de Veracruz a Puebla... et que je suis arrive (toujours sans guide, sans plan...) a 22h30, en pleine nuit, a Puebla...
Le seul bus de ville que je trouve me pose a 5 rues du centre ville (10mn de marche), et me voila avec une adresse perdu dans la ville a 23h, avec mon sac a dos sur moi, a savoir TOUTES mes affaires...
Bon je suis pas tres rassure, surtout qu'il y a vraiment quasiment personnes dans les rues, donc non seulement je ne peux pas demander mon chemin aux gens, mais en plus je me sens pas vachement en securite !!!

Tout en marchant je regarde les differents hotels que je croise, mais j'essaie quand meme d'aller a l'hotel que j'ai note dans mon carnet... heureusement ici c'est plus facile de se reperer que dans une ville normale au Mexique, car les rues sont appelees 1 Norte, 2 Norte... et 1 Sur, 2 Sur... idem avec Poniente et Oriente... Bref je me sens moins perdu, mais toujours pas mon hotel en vue... et je commence serieusement a sortir du centre ville et a m'aventurer dans des rues de plus en plus sombres... Comme je commence un peu a flipper je decide de faire demi-tour et d'aller a un hotel que j'avais repere en marchant (le premier que j'avais vu en fait... c'est toujours comme ca !) et donc me voila reparti pour retraverser toute la ville !J'arrive enfin a l'hotel, qui me laisse une chambre pour 110 pesos (pas cher donc... mais avec toilettes et douches sur le palier)... mais je suis enfin heureux de pouvoir poser mes affaires !!

img_0475 img_0476

Le lendemain je decouvre tranquillement la ville... et j'adore ! C'est tres propre, tres jeune, tres moderne, les maisons sont de toutes les couleurs, je me crois plus dans une ville européenne que mexicaine (evidemment c'est peut-etre pas le truc typique, mais ca fait du bien de temps en temps de retrouver des reperes connus !). La place centrale est immense, avec pleins d'arbres, de vendeurs de ballons, de couples, de gamins qui courent partout... Les arcades qui entourent la place habritent tous pleins de cafes... Je me fais un vrai petit-dej avec capuccino et patisseries (ici il y en a pleins !).

img_0457 img_0459 img_0462

Il y a aussi beaucoup de marche artisanal, de cathedrales (evidemment) et de rues pietonnes remplies de promeneurs et de vendeurs a la sauvette...

img_0463 img_0492

Imaginez le bruit qui regne dans la rue : les voitures qui roulent, dont une sur deux qui klaxonne, les policiers de la circulation qui sifflent dans leur sifflet, les passants qui parlent, les vieux qui jouent de la flute et ceux qui jouent de la guitare, les vendeurs de bricoles qui crient "valen dies pesos, dies pesos le vale !", les gamins qui pleurent, les marchands de musiques qui passent des bribes de CD hyper fort dans la rue etc... Et apres il y en a qui disent que Paris et New York sont des villes bruyantes... venaient dans n'importe quelle ville mexicaine et vous apprecierez le calme d'ou vous venez !!!

img_0468

A partir de 19h les rues pietonnes sont envahies par des vendeurs ambulants de tacos, de quesadillas, de mais au beurre etc... Je me regale (je pleure a mort aussi... vive le piment ! Maintenant je me mefie de tout ce qui est rouge ou vert !), pour 10 pesos les 7 tacos... Tout a coup un sifflet retentit dans la rue, signal qu'un convoi de police arrive, et tous les vendeurs disparaissent en moins de 2s avec leur chariot de fortune : ils disparaissent tellement vite, c'est impressionant, j'etais en train de commander un mais et je me suis retrouve avec un mais a moitie prepare et un vendeur qui me mettait la sauce dessus en courant en meme temps pour s'echapper... et impossible de retrouver le chariot qui devait etre planque dans l'un des immeubles de la rue !

img_0465 img_0480

Finalement je continue a me promener un peu dans la ville de nuit, je realise que c'est en fait assez sur, et que j'ai flippe pour pas grand chose la veille (mais on sait jamais)... La place centrale est eclairée de vert, la catherale est toute illuminee... c'est tres beau...

img_0482 img_0491

Petite anecdote : en me baladant je passe devant un immeuble avec apparement un bar au premier etage, avec de la super musique... bon je suis seul donc c'est pas drole de sortir et boire tout seul, mais je me motive quand meme histoire de bouger un peu...
Je rentre donc et monte a l'etage... et la je me retrouve face a une cinquantaine de mec entre 30 et 40 ans, une biere a la main, assis a des tables, quasiment aucune fille, personne ne danse, il n'y a meme pas de lumiere tamisée ou quoi, mais des neons au plafond, et tous les yeux sont rivés sur moi, grand moment de solitude, la gorge serrée... mais impossible de ressortir sans avoir commandé quelque chose... je crois que je n'ai jamais bu une biere aussi vite de ma vie !!!

img_0472 img_0487

Et voila... aujourd'hui on est samedi 26 (deja plus de 3 semaines au Mexique !), je pars en fin d'apres-midi...
Aurelien n'a pas pu prendre son vol pour revenir au Mexique pour faute de ne pas avoir de billet de sortie, et il doit donc attendre jusqu'a la fin de la semaine prochaine pour revenir...
Ca fait un peu long pour moi d'attendre une semaine de plus, donc je vais partir directement au Chiapas, soit 15h de bus pour relier San Cristobal (je pars en fin d'aprem pour les faire de nuit !), et aller visiter Palenque et ce que je pourrai voir au Yucatan (j'aurai enfin un guide desormais !!!), en esperant qu'Aurelien pourra me rejoindre la-bas rapidement pour qu'on continue ensemble sur le Guatemala, Honduras etc... car c'est quand meme plus sympa a 2 !!!

Posté par raphael giraud à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Veracruz

Je n'aurai malheureusement pas grand chose a dire sur Veracruz...
C'est le plus grand port maritime industriel de l'Amerique Centrale (peut-etre meme de l'Amerique du Sud... ?), mais je n'ai pas vraiment ete conquis pas cette ville...

img_0435 img_0453

On sent clairement qu'il y a du avoir un tourisme tres important il y a quelques dizaines d'annees car on peut encore voir de grands hotels, mais qui vieillissent mal... Il y a encore beaucoup de touristes americains et autres... A la limite le seul truc marrant c'est de voir tous les eleves de l'ecole de marine mexicaine basée ici qui se promenent dans leur uniforme tout blanc et impeccable.
Le centre de la ville en lui-meme est joli, mais on en fait vite le tour... par contre il y a un grand marche assez anime, mais assez crade aussi. On sent qu'il y a eu beaucoup d'immigration ici de personnes venues d'Europe, car les gens sont tres metissés...

img_0448 img_0450

Je suis reste dans un vieil hotel pas cher proche du port, qui a du voir passer beaucoup de marins et a mon avis aussi pas mal de prostitues (vu ce qu'il y avait dans la rue juste en sortant de l'hotel !).
Bref du coup je ne me suis pas trop attardé et j'ai continue ma route !

img_0447 img_0449 img_0455

Posté par raphael giraud à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jalapa, la ville dans la montagne

Je dois attendre Aurelien jusqu'a jeudi, et je sature un peu de Mexico DF donc je decide de partir pour l'ouest du pays, en faisant une petite boucle Jalapa, Veracruz, Puebla, puis retour a Mexico DF pour la fin de semaine...

Comme tout, c'est loin et ca prend du temps pour y aller, 5h au moins... et je vois le soleil se coucher tout doucement depuis le bus... Avant de partir j'ai note rapidement le nom d'un hotel pas cher dans un guide emprunte a l'auberge de jeunesse de Mexico DF... mais c'est tout ce que j'ai, avec le nom de la rue, mais sans plan de la ville...

Nous montons encore plus haut que Mexico en bus, tout en nous rapprochant de la cote Atlantique, car Jalapa (ou Xalapa, les 2 se disent, mais ici le X ne se prononce pas, donc on dit "alapa") est dans l'etat de Veracruz. Arrives en haut de la montagne j'apercois une mer de nuage sur l'autre versan, celui vers lequel on se dirige avec le bus... pour plonger completement dedans... mais je realise que c'est juste de la brume et non pas des nuages de pluies... ouf !

img_0362 img_0370

Arrive a Jalapa, je cherche les bus de ville (c'est pas vraiment les bus de ville du type de ceux a Paris ou en France en general... ici on appele ca des "camionetas" et c'est pas pour rien que le mot se rapproche plus de camionnette que de bus...). Je trouve une bonne occasion de mettre en pratique mon espagnol en demandant a ma voisine ou il faut que je descende pour aller dans le centre de la ville, sur le zocalo, la place principale. He oui... vous vous doutez bien qu'ici les indications sont pas encore au top ! Charmante elle me dit non seulement ou descendre mais m'accompagne meme jusque dans la rue de mon hotel !
Bon apres les auberges de jeunesse, je decouvre la categorie des hotels miteux (y a pas des auberges dans chaque ville non plus...). Enfin a part le bruit celui-ci est propre et confortable, pour 140 pesos (soit 10 pesos de plus que l'auberge de Mexico DF) soit 11€ a peu pres, j'ai une chambre avec toilettes, salle de bain et TV... le grand luxe compare au dortoire au meme prix !

img_0431 img_0432

Je fais mes premiers pas dans la ville... de nuit... et la c'est la foule qui envahit la rue, avec fanfare, cheerleaders etc... Je suis bien surpris et je mene l'enquete autour de moi pour decouvrir ce qu'il se passe de particulier ce soir... !

img_0388 img_0394 img_03991

En fait c'est l'equipe de basket de l'universite de Jalapa qui vient de remporter le championnat national mexicain, et ils rentrent dans la ville pour etre fetes ! Tous les jeunes de l'universite sont la, et ca chante, et ca crie, aclamations, ballons, confettis etc... c'est l'effervescence la plus totale !

img_0415

Il y a meme des feux d'artifices qui sont tires pour l'occasion, mais ils ont eu la bonne idee de les tirer depuis la mairie derriere les gens amasses sur la place, et on se recoit les braises et les morceaux de plastiques contenant les explosifs... tout le monde se protege la tete de ce qui nous tombe dessus... du coup c'etait dur de voir ce qui se passait dans le ciel !!

img_0401 img_0406 img_0419

Rien de mieux pour finir ou prolonger la fete qu'un petite concert de salsa avec danseuses...

img_0421

En dehors de ca la ville est charmante, il y a beaucoup beaucoup de jeunes, la ville est propre, moderne, animee, il fait beau mais le climat reste frais, j'aime beaucoup !

img_0423 img_0426 img_0429
img_0424  img_0430
img_0427

Posté par raphael giraud à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2005

Mariage de Julien et Pilar

Nous partons finalement pour le mariage qui a lieu a une petite demie-heure de chez les Barnabe...
Enfin une petite demie-heure sans le traffic habituel, donc nous arrivons juste juste a temps, a 13h25, soit 5mn avant le debut de la ceremonie...

img_0233 img_0236

Heureusement qu'on est au Mexique, car nous sommes les premiers des 380 invites (faut ni etre presse, ni etre stresse ici !), ce qui nous laisse le temps de nous balader et d'apprecier le decor : nous sommes dans une ancienne immense hacienda qui fabriquait apparement de l'alcool a base de riz ou de canne... Le principe de l'hacienda etant qu'elle est fabriquee pour pouvoir vivre en autarcie, fermee de l'exterieur (des grands murs entourent la propriete, dans laquelle on trouve tous les batiments des corps de fermes, les batiments des anciens proprietaires, une eglise, des jardins immenses avec piscines et jeux d'eau, le tout entoure par-ci par-la d'arcades qui offrent un peu d'ombres, c'est tout simplement magnifique !!!

img_0243 img_0247

Au final, apres une bonne demie-heure de retard, la mariee arrive enfin, tout le monde est a son poste, elle sort de la voiture pour rentrer dans l'eglise... il n'y a plus de temps a perdre, et surtout il faut dire qu'il commence a faire un peu chaud a attendre comme ca... dehors il fait deja plus de 29deg, et avec mon costume, ma chemise et ma cravate je le sens bien !!! Ca me rappele les journees de travail l'ete a Paris pendant la canicule sans climatisation... :o)

img_0249 img_0252

img_0261 img_0263

En fait la plupart des hommes ici ne sont pas en costumes cravate, mais avec des chemises du Yucatan, blanches, en lin, brodees... et parmi les jeunes je suis quasiment le seul en costume cravate... Ce n'est pas bien grave car ca me fait plaisir de m'habiller de nouveau comme ca (la nostalgie des bureaux parisiens peut-etre ?), et oui c'est moi qui dit ca alors que j'etais le premier a faire le rebel pour "tomber la cravate" quand j'etais oblige de la mettre !

img_0258 img_0268
img_0270 img_0280
img_0276 img_0281

Le timing du mariage est different de celui auquel je suis habitue en France... Ici la messe a lieu a 13h30 (enfin en debut d'aprem), elle est suivie d'un cocktail avec rafraichissements, puis on passe a table a 15h (le repas de midi si vous voulez), pour sortir de table a 17h30 et commencer tout de suite la soiree qui a lieu jusqu'a 5h le lendemain matin (evidemment il y a un buffet pour ceux qui ont un petit creux vers 22h...). Ici la fete et la danse ont definitivement une autre importance que celle qu'elle a en France...
Pas de difference d'age, tout le monde est sur la piste de danse de 7 a 77 ans, et tout le monde a le rythme dans la peau !!

img_0284 img_0288
img_0295 img_0300

De mon cote je m'integre pas mal avec les cousins et amis des maries... mon espagnol est toujours aussi nul, mais l'avantage c'est que je suis un peu deshinibe par l'alcool et que je ne me rends plus trop compte que je dis un peu n'importe quoi, ce qui m'aide pas mal a discuter avec tout le monde...

img_0310 img_0333 img_0338
img_0308  img_0330

Evidemment l'alcool coule a flot... et beaucoup de jeunes me servent des shots de tequilas (aie aie aie !!), entre 2 cocktails vodka-ananas servis directement dans l'ananas, et un cigare offert par Jean-Marie.
img_0299 img_0301

Les maries ne sont pas les derniers sur la piste bien evidemment (Pilar adore danser), et j'invite la mariee puis sa mere a danser le rock (la salsa c'est pas encore mon fort !).
img_0328 img_0329

J'en profite pour remercier Marcela qui m'a presente a une de ses nieces, Anna-Isabella, a savoir une des plus jolies filles de la soiree, qui non seulement etait jolie, adorable, mais en plus super interessante (a 24ans elle fini une maitrise en mathematiques, apres avoir etudie la philosophie, la peinture, et etudie le francais a Paris... ce qui facilitait les discussions), et avec qui j'ai passe une tres agreable soiree !
img_0322 img_0324

Je vous mets aussi 2 petites photos pour le fun des freres Julien et Stephan prises entre le milieu de soiree et la fin de soiree... :o)
img_0315 img_0347

Pour finir tout ca, la mariee et ses amies ont plonge dans une des piscines histoire de se rafraichir les idees avant d'aller se coucher...
img_0350

De mon cote le lendemain au repas de famille chez les Barnabe... je peux vous dire que je n'etais pas tres frais !!

img_0353 img_0354

Mais en tout cas j'aurai vecu 2 jours incroyables, avec un mariage magnifique, des maries ravissants, et une fete du tonnerre !!!
Pour tout ca et pour leur accueil, un grand merci a Jean-Marie, Marcela, Julien et Stephan... !

Posté par raphael giraud à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2005

Retrouvailles avec la famille

Je retrouve Jean-Marie, Dominique et Cathou a l'aeroport de Mexico... ca me fait un peu bizarre, et j'ai du mal a realiser qu'on est au Mexique en les voyant avec moi !

Sur ce nous partons directement retrouver tout le monde a Cuernavaca, la maison de vacances des Barnabe, car c'est la qu'a lieu le mariage, et toute la famille s'y trouve deja (c'est un peu normal car le mariage est le lendemain...).
Biensur avant ca il faut affronter le traffic pour sortir de la ville de Mexico... puis gravir un col a 3100m avant de redescendre a 1200m d'altitude sur la ville de Cuernavaca... C'est tres impressionant de sortir de la ville de Mexico car on realise son immensite avec toutes ses petites lumieres ininterrompues qui courent sur les flancs des montagnes, devant, derriere, sur les cotes, a perte de vue. Et oui, Mexico n'est pas la plus grande aglomeration du monde pour rien -25 millions d'habitants-, pour vous donner une idee, Paris et la region parisienne (toutes banlieues confondues) ne regroupent "que" 10 millions d'habitants...

Cuernavaca est egalement appelee "la ville de l'eternel printemps" car il fait doux et beau tous les jours de l'annee !!
En arrivant chez Jean-Marie et Marcela je decouvre une nouvelle facette du Mexique que je n'avais encore jamais vu jusqu'ici : le Mexique riche... Pour vous donner une idee, un exemple tout simple sur comment fonctionne les portails electriques ici : pas de boitier ni rien, il suffit de mettre la voiture devant la grille, klaxonner, et quelqun vient vous ouvrir le portail :o)

La maison est ravissante, dans un style moderne, tres confortable, tres lumineuse avec des grandes baies vitrees, le jardin est impeccable, pelouse verte, palmiers, piscine (oui mais piscine chauffee, avec temperature de l'eau a 28deg), et 3 personnes en permanence pour le service, ce a quoi je ne suis absolument pas habitue !! La vie ici est douce, allonge au soleil les pieds dans l'eau, en ecoutant de la musique, avec quelqun qui s'occupe de vous et vous demande si vous voulez boire quelque chose etc... on s'y fait vite !!!

A Cuernavaca je retrouve egalement Baba et tonton Francis, les parents de Jean-Marie (soeur et beau-frere de ma grand-mere), Marcela, Stephane et 2 de ses amis Nabil et Christopher (qui parlent tous les 2 francais... cool !), et des cousins mexicains... et biensur Julien, le futur marie (27 ans).

img_0223 img_0220

Pour l'instant je ne peux pas encore voir la future mariee, Pilar, car elle reste chez sa famille...

img_0221 img_0227

Meme si c'est la famille de la mariee qui organise le mariage, je suis completement sidere de voir le calme et la serenite qui regne dans la maison a la veille du mariage... la messe a lieu a 13h30, et 25mn avant de partir, Julien ne stress absolument pas (du moins il ne le montre pas), et continue a jouer au ping-pong en maillot de bain dans le jardin...

img_0224 img_0229

La suite de tout ca biensur c'est le mariage, mais je vous le raconterai dans le prochain message !!

Je prends un peu de retard, mais c'est parceque je suis de nouveau sur la route : la je suis a Jalapa (ou Xalapa les 2 se disent) et je continue plus a l'est pour aller a Veracruz, d'ou je repartirai en passant probablement par Puebla avant de revenir vendredi soir a Mexico DF pour retrouver Aurelien et prendre un bus de nuit directement pour le Chiapas et la ville de San Cristobal de Las Casas.

Posté par raphael giraud à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


On a depasse les 10 000 connections sur raphamerica.canalblog.com !

Bonjour a tous !!!

Ca y est on a depasse les 10 000 connections sur mon site, et je suis ravis, en esperant que ca continue comme ca... MERCI A TOUS !!!!

stats

Je voudrais remercier particulierement les personnes qui se connectent depuis le Canada (qui est le poste "poste36-63.residences.ulaval.ca" qui se connecte si souvent ?!? Merci !).

Tant qu'on est sur les statistiques, sachant qu'aujourd'hui ca fait 75 jours que j'ai commence mon voyage, ca veut dire qu'il y a eu une moyenne d'un peu plus de 133 connections par jour. Comme j'en suis a mon 113eme message poste, ca fait une moyenne de plus de 1 message par jour (meme en enlevant les messages du debut sur mes itineraires...).

Encore merci a tous, et j'espere que vous allez continuer a suivre mes aventures !

Posté par raphael giraud à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2005

De retour a Mexico DF

Et voila... apres 13h de bus (depart 19h, arrivee a 10h le matin) me revoila a Mexico DF. Heureusement les bus premiere classe ici sont vraiment confortables, donc j'ai dormis quasiment tout le temps...
Seul malheur du voyage : j'ai casse mon appareil photo :o(((((
Je l'avais dans la poche de mon jean, l'ecran cote exterieur, et en allant au toilettes j'ai ete bouscule dans un virage et j'ai cogne dans le lavabo... et PAF l'ecran explose... donc meme si l'appareil fonctionne encore, je ne vois plus rien, je ne peux plus faire aucun reglage (du style tout simple activer ou desactiver le flash) je ne peux plus savoir combien de photos il me restent, je ne peux plus savoir s'il me reste de la batterie ou non etc...
Pas la peine de rentrer dans les details mais j'etais vraiment trop degoute, du coup j'en ai rachete un autre (different, un canon SD300, qui n'a que 4Mpixels, mais tant pis, ici ca coute hyper cher, et c'etait vraiment pas prevu dans mon budget...).

Bon a part ca tout va bien sauf que j'ai hyper froid maintenant ici... il faut que je mette un pull le soir !!!

Aurelien est retourne a Paris pour 6 jours, sur une proposition allechante de son ancien boss qui lui offre le voyage tout frais paye (plus une grosse prime a la clef !) pour mettre au point une presentation sur le projet qu'il avait mene avant de partir...
Du coup on se retrouvera jeudi prochain pour repartir ensemble dans le Chiapas cette fois, avec comme premiere etape San Cristobal de las Casas...
De mon cote je me repose un peu et j'attends Dominique et Cathou qui arrivent demain apres-midi... Jean-Marie nous recupere tous les 3 pour nous emmener ensuite a Cuernavaca pour le mariage de Julien mon cousin ce week-end (raison pour laquelle je suis de retour a Mexico DF).

Ici c'est l'effervescence : Robbie Williams donne un concert gratuit samedi soir sur la grande place principale, mais je regrette pas trop de pas y assister (meme si ca doit valoir le coup) car je suis pas un super fan de ce type de musique...

Posté par raphael giraud à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2005

Plage de Zipolite

Apres Puerto Escondido, la plage la plus connue ici (ie ou il y a le plus de touristes etrangers) est Zipolite.
C'est sympa d'etre dans les coins un peu deserts et un peu typiques, mais de temps en temps c'est sympa aussi d'etre dans les coins touristiques qui bougent un peu plus...
Nous decidons donc d'aller un aprem a Zipolite pour voir de quoi il retourne...
Pour cela rien de plus simple : le service de camionetas est toujours la, il suffit d'attendre sur le bord de la route et de lever le bras quand la camionette passe, puis de s'entasser a l'arriere avec tout le monde et de taper sur la cabine du chauffeur quand on souhaite s'arreter...

pict6625

Avant de rejoindra la route de terre qui passe de village en village en longeant la cote, il faut qu'on rejoigne le milieu du village de Mazunte (10mn a pied depuis la plage ou on vit), et on decouvre un peu l'envers du decors, les conditions dans lesquelles les gens vivent ici : dans des maisons a moitie en beton, en paille, avec des toits en zinc, dans des brics a brac impensables...

pict6621 pict6624

Finalement nous arrivons a Zipolite, descendent avec nous de la camionette vendeurs de tapas, de hamacs etc... qui viennent tenter leur chance avec les touristes qui bronzent sur la plage (ca remplace les "chichis, beignets !" :o)
La plage est beaucoup plus grande que celle de Mazunte, toute droite, moins protegee et donc les vagues sont plus fortes ici que la ou on est... il y a beaucoup plus de cabanes (on pourrait appeler ca des "paillotes" ;o) mais dans l'ensemble je trouve que toutes ces biquoques en beton denaturent un peu le paysage et je prefere notre petite plage...

pict6626 pict6628

Nous poussons la promenade jusqu'au bout de la plage, et apres un petit chemin qui passe au-dessus du rocher a l'extremite gauche de la plage, nous nous retrouvons sur une magnifique crique appelee "playa del amor", reputee pour sa tranquilite, les vagues sont cassees par les rochers qui entourent la plage et donc on peut se baigner plus facilement dans la mer...

pict6631 pict6633

pict6634

En fait, comme toutes les plages un peu cachées, cette crique se revele etre une plage de nudistes... OUPS !
Bon ben pour rester il nous reste plus qu'a nous integrer alors...

pict6635

Non biensur c'etait pour deconner (meme si c'etait vraiment une plage de nudistes) mais je prefere quand meme quand j'ai un maillot, c'etait une petite blague, et une petite dedicace au site de Tinou (il saura de quoi je parle) et a la collection de photo des aixois (ils sauront aussi de quelles photos je parle meme si ca remonte a il y a quelques mois)... :o)

Sur le chemin du retour la plage est quasiment desertique...

pict6642 pict6641

pict6638

... seuls quelques enfants du village jouent au foot... on essaie de passer sans marcher sur leur terrain de fortune !

pict6650

Posté par raphael giraud à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Auberge "Carlos Casa"

Comme je le disais dans mon message precedent, nous arrivons tant bien que mal a Mazunte, il est 11h, nous sommes en tennis, jean, avec nos sac a dos et nous crevons de chaud, tout les gens ici vivent pieds nus en short ou en maillot et deja ils ont chaud donc vous pouvez imaginer notre calvaire !

pict6620 pict6604

Heureusement Elis Alberto (notre nouvel ami Porto Ricain) retrouve des jeunes qu'il connait sur la route, et ils nous indiquent une auberge sympa, Carlos Casa, a 50 pesos (4eur) la nuit, sur la plage... que demander de plus ??? Bon par contre c'est clair que niveau confort sanitaire c'est pas non plus le 5 etoiles : les douches et les toilettes sont au meme endroit, on se lave a l'eau salée et il faut remplir un seau d'eau dans la douche pour faire usage de chasse d'eau...

pict6588 pict6595

pict6591 pict6592 pict6664

L'auberge est faite de bois, tout est ouvert partout il n'y a pas de portes, on peut choisir de dormir dans des hamacs ou sur des planches (l'avantage etant qu'il y a des moustiquaires pour la nuit !), et Carlos le maitre des lieux nous accueillent les bras grand ouvert en nous offrant un verre de mezcal au cafe delicieux...

pict6675 pict6597 pict6674

Je boue d'impatience de poser mes affaires de me changer et de courir sur la plage pour me jeter a l'eau, car la mer est la juste devant moi a m'attendre, mais d'abord faut regler les formalites pour passer la nuit ici...

pict6673

Quand enfin je peux aller decouvrir la plage de Mazunte je me rends compte que nous sommes dans un petit coin de paradis : sable fin, cocotiers, cabanes sur le bord de la plage, vagues, que des jeunes... tout le monde semble etre paisible, la loi du farniente regit apparement toute la plage !

pict6618

Apres une petite sieste (Aurelien dort toujours... dur de recuperer du trajet de la nuit passee), je me joins a une anglaise (Emily) et une americaine (Anna) pour grimper tout en haut du rocher qui domine la plage et observer le coucher de soleil (un de plus sur le Pacifique, surement pas le dernier non plus !)...

pict6554 pict6578

L'auberge est occupee principalement par des backpackers comme nous ou par des babas cools ou des gens qui preferent vivre un peu en marge de la societe, c'est assez marrant. Je rencontre un couple de francais hyper sympa qui nous donnent des conseils sur l'Amerique Centrale. Ils fabriquent pour s'occuper des bracelets et des colliers avec des coquillages ou des noix ou des pierres qu'ils ramassent sur leur chemin, et je decide de m'equiper pour la suite de mon voyage d'un bracelet noir et vert (un peu dans le style jamaicain) et d'un collier avec une noix qui vient du Nicaragua appelee "patte de chat" car la pointe a une forme de griffe de chat...

pict6669 pict6671

Posté par raphael giraud à 03:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La route la plus courte pour aller a Mazunte...

Je vous ai deja touche 2 mots du trajet que nous avons fait pour quitter Oaxaca et rejoindre la cote, mais puisque j'ai un peu plus de temps, autant vous raconter toute l'histoire !
Deja avant de partir tout le monde nous avait mis en garde : tout le monde est malade, la route zigzague en permanence, les chauffeurs roulent comme des tares...
Au debut notre premiere reaction a ete de se dire "tant qu'a etre malade autant sortir et boire de la tequila avant de prendre le mini-van" mais apres quelques minutes la raison nous a ratrappe et finalement nous nous sommes dit plutot manger du riz et se reposer vu qu'on ne devrait pas beaucoup dormir...

Evidemment avec Aurelien on n'a pas mange de riz, et evidemment on n'a pas dormis, on a trouve un bar remplis de jeunes mexicains avec de la super musique et de la biere pas chere... (d'ailleurs on etait degoute de l'avoir trouve 2h avant de devoir quitter la ville !).
En verite on n'a pas ete malade (seules 2 personnes ont ete malades, mais pas trop, en tout cas pas trop pour ne pas vomir directement dans le mini-van et attendre d'en sortir !). Non... le probleme n'etait pas de ne pas etre malade mais de trouver LA position...
Nous sommes partis a 1h du matin et evidemment la fatigue m'a rapidement pris... et contrairement a ce que vous pouvez penser, je ne cherchais pas la position pour etre allonge et dormir, mais je cherchais tout simplement la position pour ne pas tomber par terre toutes les 2mn : pas de ceintures de securite, et je n'etais pas a cote de la fenetre mais a cote du bord de la banquette :o(
En fait quand j'arrivais a me coincer pour ne pas bouger sur le cote (dans les virages donc) je bougeais d'avant en arriere (acceleration et freinage...).

Finalement nous arrivons sains et saufs a Potchutla a 6h30 du matin, petite ville dans les montagnes a 10mn de la cote, et nous nous faisons prendre d'assaut par des taxis qui essaient de nous arnaquer (80 pesos au lieu de 35 pesos !). Impossible de nous en separer, alors nous commencons a partir a pied... pour trouver un taxi sympa qui n'essaie pas de nous arnaquer !

Nous arrivons ensuite a Puerto Angel, petit village de pecheurs, minuscule en fait...
Nous n'avons aucun guide donc nous ne savons pas ou aller, nous ne voulons pas aller a Puerto Escondido car c'est trop touristique, et nous ne connaissons pas les plages voisines... alors nous decidons d'attendre l'ouverture du centre touristique... et de faire une scission avec nos danoises car en fait ce sont quand meme un peu des boulets...

pict6532

Fatigues, apres avoir mange un bout nous nous calons sur la plage sur le sable sous les cocotiers pour dormir 1h (de 8h a 9h). Pendant ce temps sur la plage tout le village s'anime car c'est l'arrivee des pecheurs et les barques affluent de toute part remplies de poissons... mais nous sommes trop creves !

pict6537

A 9h nous nous reveillons trempes de sueur (il fait deja une chaleur a crever !) et nous realisons que nous sommes dimanche donc on peu attendre encore longtemps l'ouverture du centre touristique ! Heureusement on apercois des touristes devant nous et on leur emprunte leur guide touristique... apres ca et quelques discussions avec les locaux nous decidons d'aller a Mazunte (a cote de Zipolite mais encore moins touristique).

pict6530

Pour ca nous prenons un taxi "collectivo" ie je suis derriere avec un vieux et une vieille et tous leur bardas (nos sacs dans le coffre ouvert), et Aurelien est devant avec 2 gamins assis sur ses genoux !
Nous arrivons a Zipolite ou nous prenons une "camionetta" qui doit nous emmener a Mazunte, mais comme c'est un chemin de terre sans indication nous ratons l'arret et au bout de 45mn de voyage nous nous demandons un peu ou nous sommes avant d'arriver finalement a... Potchutla !!! La ville ou le mini-van nous a laisse le matin meme a 6h30 !!! On est un peu degoute mais mort de rire de cette petite aventure...

pict6533

Nous n'avons plus qu'a attendre le passage dans un autre sens d'une nouvelle camionetta pour retourner a Mazunte... ce qui nous permet de rencontrer un porto-ricain, un italien et une argentine qui vont au meme endroit que nous !

pict6539

Posté par raphael giraud à 03:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]