Samedi soir, tout le monde est couché, apres avoir profité d'un grand film sur le cable -Le Transporteur- (mais au moins et meme si je l'avais deja vu, je me suis bien marré), je suis dans la cuisine exterieur a me faire tranquillement a manger, il est a peine 21h30... Au loin j'entends une musique de discotheque qui retentit...

Je n'avais pas vraiment prevu de sortir comme un taré dans mon programme, mais evidemment en entendant cette musique je suis intrigué ! Alors des que j'ai fini de manger, je vais voir le proprio et lui demande ce qu'il en est... c'est ou ? c'est quoi ? y a du monde ? c'est bien ? etc... Il m'explique que c'est a 3 rues d'ici, qu'il y a pas mal de monde du village effectivement mais il me conseille de ne pas m'attarder la-bas car "ils n'aiment pas trop les étrangers" me dit-il... Bon de toute façon il est trop tard, desormais je veux savoir a quoi ça ressemble !

Et me voila parti (sans rien sur moi a part un peu de monnaie, au cas ou le proprio a raison et que je me fais aggresser...) vers la fameuse discotheque dont je ne connais meme pas le nom.

Il me semble soudain que je suis arrivé, je vois au loin dans un champ une terrasse, des paquets de jeunes, de la lumiere, et beaucoup de musique... ce serait donc une boite en plein air... mais ou est donc l'entrée avec les videurs et tout ça ?

Je cherche mais je ne trouve pas... sur le bord il y a une baraque ouverte avec de la lumiere avec des gens qui s'y dirigent... alors je me dis que peut-etre il faut traverser la maison pour acceder a la fete... mais les gens referment la porte et je comprends en fait qu'ils rentraient juste chez eux et que j'ai failli rentrer dans leur baraque sans raison... ce qui aurait été difficile a expliquer ! Ouf je m'en sors bien !

Finalement apres un peu d'observation je comprends qu'il n'y a tout simplement pas d'entree formelle... et qu'il suffit de longer le sentier en bord de champ pour acceder a la fete !

Et me voila, seul touriste au milieu d'a peu pres toute la gente masculine du village... je pense qu'il devait y avoir moins de 10 filles en tout. Je peux pas dire que je me sentais super a l'aise, mais maintenant que j'etais la je pouvais pas partir tout de suite...

Tout d'un coup un sentiment de deja vu, deja connu... mais oui bon sang ! C'est le Windsor local ! (comprendrons ce qui pourront... c'est le nom de la plus grosse boite de Dordogne... a voir si vous passez dans le coin !). Je vois des gamins de 14 ans a des mecs de 45 ans... j'ai un peu l'impression qu'on vient la en famille ! Cote dress code, laissez tomber les jeans fashions, chaussures qui brillent, ici c'est tongue voir pas de chaussure du tout, bermuda et marcel !

Les jeunes sont a droite sous l'esplanade en train de danser, les anciens sont a gauche en train de jouer a la petanque. Tout le monde picole de la biere a flot.

Par reflexe je me dirige vers le coin "jeune", commande une biere et m'appuie au mur pour observer la piste de danse, comme 4 autres mecs a cote de moi (j'essaie de me fondre un peu dans la masse). Un gars arrive, tape la main a tout le monde, je suis dans le lot, il ne se pose pas de questions, je suis dans le groupe (sinon qu'est-ce que je pourrais bien faire d'autre ici... ? son raisonnement a du sens...) et me tape la main, en haut en bas, sur le cote... bref, chaque groupe de jeune, ici comme en France a une maniere particuliere de se claquer les mains pour se dire bonjour... evidemment je capte que dalle a ce qu'il veut faire, je lui serre la main quand il veut me claquer la main et inversement... mais je fais le mec sur de moi et ça passe bien :o)

La piste de danse est plutot deserte... seul un couple qui danse sur du reggeaton (musique latino sur rythme de rap US pour ceux qui connaissent pas... la seule musique qu'on entend de Mexico City a Ushuaia j'ai l'impression !)... C'est marrant parceque meme une fille sur qui on ne se retournerait pas dans la rue, devient fantasmatique quand on la regarde danser ! Enfin la piste devient reellement completement vide, et je me decide a passer du cote pétanque...

Les regles sont strictement identiques a celles qu'on a en France, mais les boules sont differentes : en plastique plein, 2 fois plus grosses...

Apres quelques minutes, j'ai l'impression de me retrouver dans une scene de Pagnol version amerique latine...

A chaque phase de jeu tout le monde se retrouve sur le terrain et discute a n'en plus finir, en feintant de s'ennerver, avec de grandes phrases (ils parlent espagnol et j'ai quand meme l'impression d'entendre l'accent du sud !), de grands gestes, reprenant son souffle avec une bonne gorgée de biere bien fraiche, on aligne des bouts de bois a n'en plus finir pour comparer les longeurs entre boules et cochonet, et puis sur decision generale on se remet a jouer, le lanceur s'elance, la boule jaillit... paf ! Il a pointé et dégommé la boule concurrente, ses coequipiers lui mettent de grandes claques dans le dos, il se redresse et regarde fierement l'equipe adverse avec défit l'air de dire que son honneur bafoué lors du débat precedent sur qui a la boule la plus proche est desormais vengé par sa pleine maitrise du jeu... il jubile, je jubile ! Le mec d'a côté me parle pour commenter le jeu, je capte rien, je le regarde et reconnait le pecheur qui nous a emmené la veille sur l'ile, je lui dis bonjour, lui souris et lui fait mon propre commentaire sur le jeu... il ne capte rien a ce que je lui dit, il me sourit et on trinque... une bonne soirée !

Bon apres tout ça ma biere est finie, personne ne danse, la partie de pétanque continue et je suis toujours le seul touriste... alors je décide de suivre les bons conseils du proprio de la posada et de rentrer me coucher, meme si je ne me sens pas du tout en danger, voir plutot meme en pleine reunion de famille !