28 février 2006

Le Pelourinho et ses rues bariolées

Le centre historique de Salvador de Bahia s'appelle le Pelourinho. Il est classé au patrimoine de l'UNESCO et concentre des rues colorées, des touristes et des pickpockets. La majorité du quartier a été restauré récemment grâce à l'argent international.

pelorinho

Apres avoir rencontré Thorsten pour lui rendre les 300R$ qu'il m'avait généreusement prêté, il nous conduit donc dans le vieux centre historique de la ville...

salvador__21_ salvador__25_

Les bahianaises (habitantes de Bahia) sont habillées (pour la photo) d'un habit tradionnel blanc et d'un turban. Malgré la chaleur, elles sont nombreuses à se promener costumées, principalement pour des raisons touristiques.

salvador__26_ salvador__24_

Tout le centre ville a été décoré en l'honneur du carnaval et les couleurs sont encore plus présentes et prenantes pendant cette période. Des statues géantes de bahianaises en habit de fête sont dispersées dans le centre.

salvador__28_ salvador__29_
salvador__31_ salvador__30_

Raphaël a encore séduit une brésilienne (photo de droite) même s'il aurait préféré prendre quelques cours de tambour.

salvador__33_ salvador__41_

Le centre historique est situé dans la ville haute et surplombe tout la baie de Salvador et ses eaux bleues turquoises.

salvador__36_ salvador__42_

Le Pelourinho regorde d'écoles de capoeira, de danse ou de musique et les rythmes endiablés sortent de chaque fenêtre. La région de Bahia a une réelle culture spécifique et cultive son amour de la musique métisse.

salvador__39_ salvador__43_

Le mot "Pelourinho" vient du mot "poteau" surlequel les esclaves étaient attachés pour recevoir un chatiment. Aujourd'hui, la religion est très présente avec de nombreuses églises à tous les coins de rue mais elle est aussi concurrencée par une nouvelle ferveur : la vénération des bières locales...

salvador__40_ salvador__44_

Dans le centre, on a l'impression d'être dans un tout petit village typique style Montmartre à Paris et on ne croise pratiquement pas de brésiliens. Les restaurants pratiquent presque les prix parisiens.

salvador__45_ salvador__46_

salvador__47_ salvador__49_

Une fois arrivé au sommet de la ville, il y a deux possibilités pour rejoindre la ville basse : soit emprunter les rues escarpées, si on ne tient pas vraiment à son intégrité physique, soit utiliser l'ascenceur publique et gratuit qui amène en quelques secondes près du port et du marché situés dans la ville basse.

salvador__53_ salvador__54_
salvador__57_ salvador__58_

Posté par raphael giraud à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Arrivée mouvementée á Salvador de Bahia

Après un départ difficile en plein carnaval d'Olinda et une nuit tranquille passée dans le bus á regarder Lassie en brésilien, nous arrivons á la gare routière de Salvador á 6h30 du matin. Il fait chaud et nous devons nous mettre assez vite en quête d'un endroit pour dormir car le carnaval bat aussi son plein, ici á Salvador.

barra__1_ barra__3_

Un monsieur encravaté nous aborde et nous propose des logements á des prix abordables dans le centre... nous décidons de le suivre et prenons un bus avec toutes nos affaires sur notre dos. Arrivés dans un quartier assez craignos peuplé de gens qui finissent leur nuit sur le trottoir, nous nous attendons au pire pour le logement qu'il nous a proposé ! En effet, c'est au premier étage d'une maison un peu délabrée dans une rue sale. La "pousada" ressemble un peu trop á notre gout á un décor de film de junkies, nous déclinons assez vite cette offre desintéressée (ou presque) et sautons dans un taxi pour le quartier des plages, plus loin du centre mais plus tranquille. Le quartier de Barra est asssez touristique car plus sur que le centre et concentre de nombreux restaurants et bars.

barra__2_ barra__4_

Une fois á Barra, nous frappons á la porte de l'auberge de jeunesse, qui est malheureusement complète. La réception nous indique toutefois une pousada assez proche. Toujours avec nos sacs de baroudeurs sur le dos et sous une chaleur déjá écrasante á 7h du matin nous tournons dans le quartier et tentons cette pousada mais toujours pas de place. La femme de l'accueil passe gentiment quelques coups de fils et trouve un endroit ou il reste des chambres libres. L'hotel en question n'était pas très loin mais comme personne ne savait exactement ou il était nous tournons encore une heure avec toutes nos affaires dans une des villes réputées les plus dangereuses du Brésil. Finalement nous trouvons l'hotel Villa Romana sur la colline qui surplombe les plages et après avoir fait passer le prix de la chambre de 440 Réals á 330 nous nous installons victorieusement dans notre nouvelle demeure pour 3 nuits.

barra__10_ barra__12_

Apres avoir pris un copieux petit dej qu'on a essayé de nous facturer en "extra" car nous n'avons pas passé la nuit ici (mais on ne nous a pas comme ça !) nous décidons de profiter du fait qu'aujourd'hui nous sommes levés tôt pour aller découvrir la ville, ou du moins la partie proche de l'endroit ou nous venons de poser nos affaires.

barra__11_ barra__13_

Barra est apres ses bars et ses restaurants surtout connue pour ses plages et son fort. Nous prenons donc le chemin du bord de plage et découvrons les survivants de la nuit de carnaval de la veille : les vendeurs de hotdogs tiennent leur emplacement en dormant sur des cartons sur le trottoir, des cadavres de verres en plastiques et de papiers jonchent le sol.

barra__14_ barra__15_

Côté mer c'est plutôt sympa : la plage est remplie de monde, de parasols de toutes les couleurs. Bien qu'on soit sur l'Atlantique ici il n'y a pas de grosses vagues car il y a plein de recifs. Du coup tout le monde s'allonge sur les rochers, les gamins jouent avec de grandes bouées dans les piscines protégées.
Côté avenue c'est plutôt désert, mais on découvre les grands chars qui gisent en plein soleil. Même sans personne dessus ni autour ils sont vraiment tres impressionants : énormes, de toutes les couleurs, on peut presque les imaginer rugir avec les baffes a pleine puissance... mais minute ce n'est pas encore le moment !

barra__5_ barra__6_ barra__7_
barra__8_  barra__9_

Posté par julien_durant à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2006

Dernier jour de carnaval a Olinda :o(

Pour notre dernier jour a Recife/Olinda nous décidons de rester pres de l'auberge et d'observer le carnaval de jour dans les rues d'Olinda. C'est une chose que je me demande vraiment : comment les gens font pour faire la fête jusqu'a 6h du matin et pour être de nouveau dans les rues a 9h du matin, musique battante, une biere a la main ! De notre côté les matins sont bien difficiles et c'est dur d'emmerger, mais aujourd'hui en veut en profiter alors a 11h nous voila dans les rues étroites et grimpantes de la belle ville coloniale... Et nous ne sommes pas les seuls !!!

recife_olinda__53_ recife_olinda__54_

Sous un cagnard digne d'un apres-midi d'été en pleine garrigue, des milliers et des milliers de gens défilent et sautent au rythme des trombonnes, trompettes etc. Nous arrivons un poil trop tard pour assister a un défilé de super héros et on croise des dizaines de superman, spiderman et autre trucman.

recife_olinda__55_

Pour palier a la chaleur et pour rajouter a la fête, des batailles d'eau s'organisent un peu partout. Des gens balancent des sauts d'eau par leur fenêtre et des gamins vous tirent dessus avec des pistolets a eau. C'est bien agréable mais c'est beaucoup moins drôle quand vous avez un appareil a la main ! Pour essayer de se nourrir pour de vrai pour une fois (c'est sympa les maïs chauds, les hotdogs et compagnie, mais pendant 5 jours c'est pas l'idéal !) on décide de tenter une cantina... c'est a dire un self-service ou on paie la nourriture au kilo. La tenante nous parle en français au bout d'une minute et nous fais un prix d'amis, en nous racontant comment elle a vécu en France pendant 13 ans, comment elle est rentrée au Brésil etc...

recife_olinda__58_ recife_olinda__59_

De manière générale les gens ici au Brésil sont vraiment super gentils, agréables, accueillants et le coeur sur la main. Ils sont pres a faire plein d'effort pour vous parler et essayer de vous comprendre, et avec le sourire en plus ! Ça change de Paris, même pour nous !

recife_olinda__62_ recife_olinda__64_

Pour marquer le coup nous faisons l'acquisition Ju et moi de bracelet en souvenir du carnaval ici... Aux couleurs du pays : bleu, vert, jaune et blanc.  Nous retournons a l'auberge ou nous retrouvons tout le monde. L'ambiance est clairement a la picole mais on n'est pas dans le trip cette fois-ci car nous avons un bus a 18h45 et que 13h de trajet nous attendent... On repare tout de même avec toute la bande, agrandie notamment d'un allemand de plus de 2m, cheveux longs blonds, yeux bleux, qui parle en plus de sa langue et de maniere bilingue : le français, l'italien, l'anglais, l'espagnol et le portugais... y en a comme ça ! Il est facile a reperer dans la foule, non seulement il depasse d'une tete mais un nuage de filles le suivent a la trace. Petite phrase qui nous a beaucoup amusé avec Ju lorsqu'une fille essaie de l'attraper par le bras, dans un français parfait : "j'aime quand les femmes n'ont plus aucun respect pour rien"... Et bien c'est du joli :o)

recife_olinda__57_ recife_olinda__63_

Finalement alors que nous avons l'impression que la fête ne fait que commencer nous devons dire au revoir a tout le monde pour aller preparer nos sacs, trouver un taxi qui pourra fendre la foule et nous amener a la station de bus... C'est vraiment difficile de partir ! Pas vraiment pour le carnaval en lui-même : j'ai l'impression que desormais j'en ai fait le tour et je suis impatient de decouvrir celui de Salvador, mais parcequ'on quitte toute une bande de gens qui étaient vraiment géniaux...

661932 661934

Enfin... c'est la loi du voyage : on sait toujours ce qu'on quitte, et on ne sait pas ce que l'on va trouver...
Pour les lecteurs assidus : les messages précédents ont été complétés depuis leur postage initial.

Posté par raphael giraud à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Encore plus de fête a Recife

Arrivée d'une petite nouvelle dans l'auberge ce samedi matin (ce n'est pas complètement une surprise car ça faisait longtemps qu'on était resté en contact par mail et je l'ai même aidé a reserver son lit ici dans l'auberge), je retrouve Rachel que j'avais connu au Mexique (San Cristobal et Palenque) et au Guatemala avec Barak (Lago Atitlan), j'ai l'impression de retrouver une vieille connaissance déjà :o)

recife_olinda__18_ recife_olinda__20_

Il y a une fanfarre a Recife avec des gens costumés qui est sensée être la plus grande du monde (en comptant tous les gens qui dansent autour), soit presque 1 million de personnes, alors nous décidons de passer notre journée la-bas. Avec nous Wolf notre grand allemand qui maitris le portugais, Rachel et une nouvelle rencontre, Judith d'Australie. Avant de partir Wolf nous initie au jus de canne. Boisson économique et 100% naturelle : on passe directement les cannes a sucre dans un grand broyeur et on en récupère le jus... c'est assez bon, mais avec plus de glace ça aurait été encore meilleur !

recife_olinda__19_ recife_olinda__26_

Les rues d'Olinda sont blindées de monde et on est obligé de traverser la ville pour aller attraper un bus (le centre est fermé) qui nous emmene a Recife. Comme l'a dit Julien au bout de 2mn on réalise qu'on a fait une grosse erreur en venant en tongue : les rues sont tellement pleines qu'on est skotché les uns contre les autres et que evidemment on se marche sur les pieds ! Je flippe un peu pour mon appareil photo aussi : il n'y a pas que des visages amicaux autour de nous, et c'est dur de prendre une photo discretement car tout le monde voit l'ecran. Quand on sait que l'appareil peut rapporter a certain l'equivalent de 6 mois de salaire... Je me dis du coup que je n'aurai peut-etre pas du l'amener mais je decide d'assumer, prendre des photos et le cacher rapidement dans le lieu çe moins accessible : dans mon caleçon (impossible de ne pas sentir si quelque essaie de me le prendre !).

recife_olinda__21_ recife_olinda__23_

J'ai l'impression d'assister a 2 facettes du carnaval, la facette de jour dans les quartiers populaire et la facette de nuit dans la vieille ville.
La facette de jour : Julien a un peu exposé la situation, mais j'ai rarement vu des choses aussi dégoutantes que ce que j'ai vu cet apres-midi la ! C'est a peu pres ce que je dirais plus tard a un sondage sur l'organisation du carnaval : les sanitaires ne sont absolument pas adaptés au niveau d'alcool (et surtout de biere) qu'ingurgite la population !!! Imaginez qu'ici il fait 37ºc et qu'une flaque d'eau s'evapore en moins de 5mn. Et pourtant les rues étaient littéralement inondées... d'urine. Une odeur omnipresente, des hommes qui pissent partout contre les murs quand ce n'est pas directement devant vous au milieu de la rue. Des gens torses nus transpirant qui viennent se coller contre vous, des femmes qui vomissent a vos pieds... Ou est la sortie ?!?

recife_olinda__25_ recife_olinda__27_

Heureusement la facette de nuit est beaucoup plus sympathique ! Les rues sont moins gorgées de monde, les vrais dêchets sont déjà couchés, il fait un peu moins chaud (mais tres chaud quand meme... on reste torse nu la plupart du temps !), les groupes musicaux sont plus accesibles... On a le choix entre suivre des bandas dans la rue ou assister sur les places principales a de grands concerts, avec notre petit groupe on alterne un peu les deux.

recife_olinda__48_ recife_olinda__50_

Comme Julien m'a dénoncé il faut que j'explique un peu la phrase du "Raphael est assez doué pour obtenir un petit bisou des filles"...
En fait ici c'est une tradition qui dit que tout le monde peut embrasser tout le monde pendant le carnaval. On m'en avait parlé un peu avant mais j'etais resté un peu septique sur le sujet. C'est effectivement bien vrai. Un journal a fait un sondage l'année derniere et a dit que certaines personnes pouvaient embrasser jusqu'a 20 personnes par jour. En gros vous marchez dans la rue, une fille vous regarde et si elle vous sourie vous l'embrassez. Perso c'est pas trop mon truc parceque je suis trop timide... C'etait plutot du type "a mince j'aurai du y aller". Mais je suis plus a l'aise quand il y a un peu de musique et qu'on peut danser... et je dois avouer avoir fait quelques rencontres tres sympathiques (comme Luiza sur la photo a gauche, au milieu avec le top rose) qui m'ont bien fait pratiquer mon brésilien :o)

Posté par raphael giraud à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vidéos, Brésil, Recife, Nuit de carnaval

L'ambiance dans les rues de Recife pendant le carnaval est assurée par les bandas qui parcourent la ville, avec des airs entrainants que tout le monde reprend en coeur en soulevant sa bière !


Ça roule des tambours !


Et biensûr les spectacles de danse ne manquent pas non plus ! La totale juste pour notre plaisir !


Posté par raphael giraud à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Soirées de carnaval à Recife

recife_olinda__5_ recife_olinda__6_1

Après avoir gouté un peu du carnaval d'Olinda, nous décidons d'aller affronter celui de Recife. A Recife, la grande ville voisine, plus d'1 million de personnes sont attendues dans les rues. Etant donné que tout est bouclé dans Olinda, il n'est vraiment pas évident de pouvoir trouver un bus qui nous aide à parcourir les 10 kms qui nous séparent de Recife. Une dame brésilienne nous prend en sympathie et nous aide à traverser tout Olinda et nous prend littéralement par la main pour nous emmener jusqu'au bus qui va bien !

recife_olinda__10_ recife_olinda__11_

recife_olinda__16_ recife_olinda__38_

Le bus nous dépose assez loin du centre de Recife, dans le quartier où c'est le plus chaud et où nous regrettons quelques instants d'être venus ici en tongs : les rues sont bondées, il est assez tôt mais les gens sont déjà bien imbibés, le sol est recouvert d'un tapis de cannettes et d'une substance dont nous préférons ignorer la provenance... nous avançons pour traverser le premier pont qui nous sépare du centre historique et assistons à une première bagarre assez violente mais assez vite controlée par les forces de police militaire qui interviennent en douceur, la matraque à la main... la foule applaudit !! 

recife_olinda__12_ recife_olinda__15_
recife_olinda__39_ recife_olinda__51_

Après cette petite frayeur, nous plongeons une nouvelle fois dans la foule pour suivre les chars, il fait une chaleur torride et tout le monde a sa bière à la main... dans la foule de nombreuses personnes trimballent des glacières remplies de bières fraiches, ou ramassent les cadavres par terre pour récupérer quelques Réals... nous nous promenons un peu dans ce quartier très populaire où les femmes ont parfois du mal à marcher toutes seules, où les hommes se soulagent accroupis au milieu de la rue... puis nous dansons autour de bandas locales qui jouent en boucle un ou deux aires entêtants !! Il y a aussi des danseurs de capoeiras qui font des figures au rythme des tambours, des groupes de musique locale qui se succèdent sur les scènes disséminés un petit peu partout dans Recife... et pratiquement dans chaque rue, des stands vendant des brochettes, des hot dogs ou encore des capirinhas bien fraiches...

recife_olinda__34_ recife_olinda__35_
recife_olinda__36_ recife_olinda__37_

Une partie des gens sont déguisés, une autre partie sont en maillot de bains ou portent les Tshirts au couleur de leur banda... l'esprit du carnaval est assez proche des férias du sud de la France même si ici les gens sont majoritairement aux couleurs du Brésil (jaune et vert) plutôt qu'en rouge et blanc. Il y a aussi un certain nombre d'hommes (plus ou moins biens) déguisés en femme. Une des coutumes très chères au carnaval est d'obtenir un bisou de filles que l'on croise et notre Raphaël national est assez doué à ce petit jeu... (petite parenthèse pour Mag : il est le seul bien entendu !!). Les gens aiment à s'asperger de mousse, de bière ou à se combattre à coups de pistolets à eau...

recife_olinda__30_ recife_olinda__40_
recife_olinda__41_ recife_olinda__45_

Ce qu'on ne peut pas voir sur les photos, c'est la chaleur moite qui persiste même pendant la nuit. Ici on est pratiquement sous l'équateur et il est nécessaire de boire beaucoup. C'est pourquoi autour de la piscine de notre auberge certains finissent la soirée à coup de Skol, Nova Shin ou autres bières locales... Malgré notre petite inconscience d'affronter le carnaval en tongs, nous sommes rentrés avec nos pieds sains et sauf, bien qu'un peu sales ;o) Plein de couleurs dans la tête et heureux de pouvoir s'allonger à proximité d'un ventilateur pour quelques heures et le réveil en fanfare de la banda qui passe sous les fenêtres de l'auberge. Ainsi s'enchainent des temps de petit repos et des plongées en apnée dans la foule, dans la musique, les couleurs vives, les gens qui sautent partout, le concours de déguisement de super héros, les femmes déguisées en mariées, en infirmières très ouvertes, en clowns, ou d'autres choses que nous ne comprenons pas forcément !

recife_olinda__28_ recife_olinda__33_
recife_olinda__46_ recife_olinda__47_

Après avoir bien profité de Recife et Olinda, nous sommes un peu tristes de partir en ce dimanche après-midi, deuxième jour officiel du carnaval ici (même s'il avait commencé bien avant), à la gare centrale des bus pour rejoindre Salvador de Bahia de nuit. Nous devons normalement arriver la bas à 6h du matin lundi et nous mettre en quête d'un hébergement pour ces quelques jours du carnaval réputé le meilleur du monde.

Posté par julien_durant à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2006

Statistiques

Bonjour a tous !
Ça y est on a dépassé les 20 000 connections sur le site !!!
Ici c'est vraiment la folie et avec Ju on cours partout tout le temps pour essayer de profiter a fond de ce qu'il se passe et du coup on s'excuse de ne pas avoir plus de temps pour vous raconter plus en détail tout ce qu'on voit (on voit tellement en plus !)... Enfin c'est promis des que les choses vont se calmer un peu on va vous raconter en détail le carnaval au Brésil, et on va partager les photos complètement dingues que nous avons prises !

connexions1

Posté par raphael giraud à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2006

Vidéos, Brésil, ouverture du carnaval à Olinda

C'est partit pour une semaine de fête en continue !

Vidéo nº1 :


Vidéo nº2 :


Posté par raphael giraud à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2006

Première soirée de carnaval á Olinda

img_0083 img_0096
img_0095

Rien de mieux pour rencontrer des gens que de passer un peu de temps a lézarder a l'intérieur de l'auberge ! Ça tombe bien l'endroit est plutot agréable, et l'eau de la piscine bien rafraichissante comme il faut !

img_0046 img_0050

A la tombée de la nuit (relativement tôt ici, sur les 17h30) nous nous mettons a l'oeuvre pour préparer l'appéritif : Ju ressort le saucisson et le fromage, je m'occupe de couper les citrons les tasser dans le sucre et la glace et de préparer une grande jarre de calchaça. On invite nos voisins de chambre a se joindre a nous ainsi que les autres personnes aux alentours. Le succés de la boisson glacée est lá :o)
On rencontre donc en vrac : Wolf un allemand qui a quitté Procter&Gamble pour voyager, son pote italien Marco (ils se sont connus en erasmus a Madrid... donc on a tout de suite vu leur potentiel... les initiés comprendront :o), Stephane (un français qui vit a Manaus) et Yann un ami qui est venu pour le carnaval, 3 brésiliennes qui sont la en vacances aussi... bref la liste est longue et la encore ça me permet de montrer a Ju la magie des rencontres lors d'un voyage et comment j'ai un carnet rempli de dizaines et dizaines d'adresses depuis mon départ.

img_0066 img_0076

Pendant qu'on prend l'apero on entend au loin les bandas ou fanfarres qui passent dans la rue et on se motive tous pour aller nous perdre dans la foule en folie !

img_0068 img_0077

img_0069 img_0185

Posté par raphael giraud à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2006

Ballade dans Olinda

Julien : Malgré la chaleur torride, nous nous promenons dans Olinda, une petite ville coloniale vraiment très jolie, perchée sur une colline surplombant la ville de Recife. Les couleurs sont très vives, les odeurs très prenantes. Partout les gens sont affairés á préparer le carnaval ou á dormir á l'ombre.

img_0012 img_0014

Raphael : ça y est, c'est vraiment le premier jour pour Ju au Brésil. Il trépigne d'impatience de tout voir tout découvrir, il y a Olinda, la plage, Recife, Boa Viagem, le carnaval... bref la liste des découvertes est longue et il me demande par quoi commencer, le programme des journées...

img_0013 img_0019

Oula ! Je ne suis plus habitué a un rythme comme ça :o) Le matin je dors ensuite je prends mon temps pour le petit dej, je me pose sur le bord de la piscine, je discute avec les gens, mais je comprends que Ju ait envie de profiter de la moindre seconde pour tout découvrir, alors nous partons malgré la chaleur arrassante pour arpenter les rues d'Olinda.

img_0015 img_0022

Olinda veut dire en brésilien "O Linda" soit "La Belle", c'est une des plus anciennes villes coloniales du nord est du pays, patrimoine de l'UNESCO, et je suis ravi que Ju puisse voir ce style de ville que j'ai découvert de nombreuses fois en amérique centrale et même dans le nord de l'amérique du sud. Les rues sont quasiment désertiques en ce milieu de journée mais dans les grandes avenues du bas de la ville des centaines de gens s'affairent a monter des stands de toutes sortes, principalement des snacks pour vendre bieres et hotdogs...

img_0023 img_0026

La ville est en fait sur une petite colline et toutes les rues grimpent a mort jusqu'a un point qui surplombe toute la région. La vue est splendide et on est récompensé pour l'effort : en dessous de nous la cathedrale d'Olinda avec l'eau turquoises en background, puis plus loin la ville de Recife, ses 3 iles reliées par de nombreux ponts, son port en rouge et blanc.

img_0033

Pour reprendre un peu des forces j'initie Julien a la specialité du coin (qui est également une des boissons les plus économiques) : la Coco Gelado, a savoir du jus de coco vert qui sont gardées dans des immenses réfrigérateurs. Comme les cocos prennent de la place dans les réfri les vendeurs (aux couleurs locales comme vous pouvez le voir sur la photo :o) les stockent devant leur stand en attendant d'en vendre et de libérer de la place au frais. Ça a pour effet de créer des murs entiers de coco ce qui est assez marrant ! Pour ceux qui se posent la question (et plus spécifiquement pour ma maman ;o) ce ne sont donc pas des grosses pommes, et ils les coupent pour que ça ne roule pas et pour pouvoir les entasser les unes sur les autres.

img_0038 img_0040

Julien est d'accord avec moi, ce jus de coco bien frais c'est délicieux et il n'y a rien de mieux pour se sentir en vacances ! Le vendeur nous les entaille a la machette et une fois le jus fini il nous les ouvre en 2 afin que nous puissions manger la coco a l'intérieur !

Après cette agréable promenade (Julien aura mis au moins 5 fois de la creme solaire dans l'heure... on a du mal a réaliser les 38ºc sur les photos !) nous décidons d'aller au supermarché pour trouver des bieres pas trop cheres, de la glace et de quoi faire de la calchaça pour nous préparer pour le soir (le carnaval est sensé commencer demain soir a Recife, mais ce soir a Olinda !!!).

Posté par raphael giraud à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]