A 4h30 pétantes César vient frapper à la porte de notre dortoir, et nous dit qu’il va voir les conditions météo pour savoir si ça vaut le coup ou non de se lever pour le lever de soleil. Te casse pas César va… avec le bruit sourd que font les rafales de pluie sur notre toit je peux te le dire les conditions météo sans sortir la tête de mon lit ! Finalement il nous accorde trois heures de sommeil supplémentaires. Je suis partagé entre le fait d’être content de pouvoir rester au lit et celui de savoir qu’une nouvelle journée de pluie nous attend, car j’ai encore les dégâts psychologiques de la veille en tête !

inca_trail_j2__2_

Quand on se lève à 7h30 la pluie a cessé mais le temps reste bien couvert ! Avec la pluie toute la nuit nos affaires n’ont pas pu sécher et on doit tout empaqueter humide. Pas de chance, mes chaussures sont complètement trempées, et mon bermudas également. Au programme d’aujourd’hui marche dans la jungle tropicale sous un temps normalement chaud et humide. Je ne veux pas marcher avec mon jean car c’est la seule chose sèche qu’il me reste pour le soir, et je me dis que passer une journée dans des chaussures mouillées c’est clairement pas l’idéal pour mes pieds ! Je décide donc de m’habiller avec ce qu’il me reste, à savoir malheureusement mon maillot de bain et ma paire de tongs…

inca_trail_j2__6_ inca_trail_j2__5_ inca_trail_j2__7_
inca_trail_j2__8_

Petit-déjeuner silencieux. César nous tape sur les épaules et essaie de nous donner la pêche mais on n’a pas vraiment la patate, humide, sales et avec une journée dans la jungle ou il va probablement pleuvoir… Finalement nous partons…

inca_trail_j2__4_1 inca_trail_j2__9_1

Le temps nuageux semble s’éclaircir peu à peu, et dès que nous commençons la marche nous sommes séduis par le décors ! La vallée est splendide et la jungle a ce quelque chose de captivant qui reste indescriptible : feuilles géantes, des bruits étranges partout, enfin quelque chose qu’on aime !

inca_trail_j2__3_ inca_trail_j2__10_
inca_trail_j2__11_ inca_trail_j2__12_

Tout le monde me regarde avec de grands yeux, « tu comptes vraiment traverser cette jungle en tongs, avec toutes les bestioles, les roches glissantes, les grandes herbes… ? »… ben oui je sais c’est pas très intelligent mais je devrais survivre !

On fait une première pause, César nous parle de la végétation autour de nous, et nous montre un fruit rempli de graines rouges. Il nous explique que les Incas s’en servaient comme piment de coloration pour les peintures et les vêtements. Ça nous donne des idées… le moment est venu pour nous de nous transformer en guerriers incas !

inca_trail_j2__13_ inca_trail_j2__14_
inca_trail_j2__16_ inca_trail_j2__15_

La séance de maquillage terminée nous reprenons la route. Les peintures de guerres c’est marrant mais on s’est un peu foutu du rouge de partout, et on se demande bien comment on va faire désormais pour enlever tout ça ! Surtout qu’avec la chaleur et la montée on transpire à mort et que nous avons le front qui perle de sueur… pas de chance le réflexe c’est de s’essuyer avec la main… et voila comment faire une grosse rature en s’étalant tout le rouge sur la figure :o)

inca_trail_j2__22_

Aussi incroyable que ça peut paraître il y a des gens qui vivent dans des espèces de maisons cabanes au milieu de cette jungle (en fait il y a des gens partout, même dans les coins les plus déserts), ce sont des paysans qui cultivent des bouts de parcelles sur les flancs de la montagne. On leur achète quelques bananes histoire de reprendre des forces et on fait connaissance de leur petit singe Asinto qui nous amuse bien !

inca_trail_j2__18_ inca_trail_j2__20_
inca_trail_j2__21_ inca_trail_j2__29_

Quelques mètres plus loin nous rencontrons un ancien sentier inca que nous empruntons. Il est pavé par endroit, et il longe la montagne sur le bord de la falaise. Vue imprenable. Probablement Tom n’en aura pas vraiment profité pour cause de vertige… il était mort de peur, accroché au flanc de la montagne, concentré à avancer pour s’éloigner du gouffre !

inca_trail_j2__33_

Nouvelle pause, cette fois-ci dans un ancien poste d’observation inca. Les incas avaient mis en place des postes/relais dans les coins avec des vues particulièrement bonnes. Il reste encore quelques ruines (non mise à jour) que l’on devine plus ou moins sous la terre et la végétation. 

inca_trail_j2__30_ inca_trail_j2__24_
inca_trail_j2__26_ inca_trail_j2__28_

Ces postes servaient principalement à 2 choses : la première à surveiller bien entendu. Mais ce qu’il faut savoir aussi c’est que les incas avaient établis leur empire sous un facteur principal : l’échange rapide d’information. Tous les sentiers reliaient la capitale de Cusco, et des coureurs transportaient les informations en courant sur quelques kilomètres et en se relayant. Les relayeurs attendant dans ce genre de poste.

inca_trail_j2__32_

César nous explique aussi que lorsque les incas ont fuis les espagnols, ils ont emmené avec eux tous leurs trésors (en or principalement) pour le cacher. Ils ont enterré une bonne partie de ces trésors au fur et à mesure dans ce genre de poste, qu’ils détruisaient derrière eux pour que les espagnols ne les découvrent pas.

inca_trail_j2__25_ inca_trail_j2__27_
inca_trail_j2__23_ inca_trail_j2__31_

A ce qu’il parait la concentration des métaux dégage une certaine émanation de gaz qui devient luminescente dans la nuit. Comme ça il y aurait encore aujourd’hui des paysans qui découvrent des partis du trésors des incas et deviennent riches du jour au lendemain… mythe ou réalité… en tout cas j’aime bien l’histoire !

inca_trail_j2__34_

Nous grimpons jusqu’au pic du rocher qui se trouve derrière ce fameux poste, dominant toute la vallée, pour y déposer une petite pierre et participer à l’édifice. L’entrain est désormais complètement revenu, et nous décidons pour perpétuer les rites incas de lancer un grand et bruyant cri à la Tarzan tous ensemble, sensé apporter l’énergie des incas, qui résonne dans toute la vallée. Quelques randonneurs qui suivent le même sentier nous regardent en nous prenant pour des tarés, mais on s’en fout car on s’amuse bien.

inca_trail_j2__19_ inca_trail_j2__38_
inca_trail_j2__39_ inca_trail_j2__36_

Je ne peux pas m’empêcher en chemin de prendre quelques fleurs et papillons en photos, le soleil est complètement revenu désormais et les couleurs sont magnifiques !

inca_trail_j2__37_

Au détour d’un grand bananier nous passons devant une plantation de feuilles de coca (la production est légale dans ce pays) qui servent en théorie à être mâchées ou utilisées comme herbes à thé, mais qui peuvent aussi être utilisées (illégalement) pour la production de cocaïne… Les cultures principales dans la région sont le café, la banane et le coca…

inca_trail_j2__40_ inca_trail_j2__35_
inca_trail_j2__41_ inca_trail_j2__43_

Un peu plus loin nous croisons un coin rempli d’énormes mygales bien effrayantes. Comme je sais que certain(e)s sont fan je me risque à prendre une photo… perso c’est pas ce qui me fait le plus peur. A priori si on ne les embête pas trop elles restent dans leur toile sans s’aventurer au dehors.  Non ce qui me fait bien flipper par contre c’est les immenses serpents jaunes qu’on croise à quelques reprises sur notre chemin… c’est pas tout ça mais je suis en tong alors je me sens un peu vulnérable (et je me rappelle encore très nettement l’expérience avec Marion sur l’île d’Ometepe au Nicaragua !).

inca_trail_j2__45_

Finalement nous faisons la pause casse-croûte. Nous étendons nos affaires humides de la veille au soleil et le temps que César prépare le repas nous allons nous rafraîchir dans une rivière à 5mn de là. L’eau est bien glaciale mais ça nous empêche pas de prendre un petit bain dans la tenue d’Adam (on a capté après qu’il y avait des paysans qui travaillaient juste au dessus de nous… mais c’était trop tard… bon c’est pas très grave non plus :o)

inca_trail_j2__46_ inca_trail_j2__47_
inca_trail_j2__56_ inca_trail_j2__55_

L’aprem nous reprenons notre route. Au programme traversées multiples de la rivière, que ce soit sur un vieux pont suspendu ou dans un chariot accroché à un câble, ce qui est bien amusant !

inca_trail_j2__49_ inca_trail_j2__51_
inca_trail_j2__54_ inca_trail_j2__57_

Enfin pour terminer cette journée excellente mais un peu fatigante rien de mieux que se relaxer dans des eaux thermales…

inca_trail_j2__59_ inca_trail_j2__60_

Le soir venu dans le village d’à côté nous faisons connaissance d’un groupe d’hollandais bien sympathique qui fait exactement le même circuit que nous, mais avec une autre agence. Comme nous partageons le même hôtel nous décidons de prendre notre repas ensemble histoire de taper la discute. Les filles ont une patate incroyable et se mettent à danser sur de la techno avec les gamins qui jouent dans la rue. En moins de 5mn il y avait à peu près tous les hommes du village qui regardaient le spectacle avec de grands yeux ahuris… il faut comprendre aussi… ce n’est pas tous les jours qu’ils voient 3 filles blondes aux yeux bleux plus grandes qu’eux danser dans leurs rues ! Enfin une bonne tranche de rigolade !