19 décembre 2005

Encore plus de couleurs à Chichicastenango

chichicastenango__8_

Cette fois-ci on n'y coupe pas... on a droit aux 3 changements en chicken bus pour aller de Panajachel a Chichicastenango, petit village des montagnes repute pour son marche... Et le chicken bus... on adore ! Les sacs de legumes et les poulets sur le toit, et tout le monde entasse jusqu'a ce que ca deborde a l'interieur du bus... et accrochez-vous bien dans les virages ! Barak fait style qu'il l'avait a la cool dans le bus, mais c'etait juste parceque c'etait son premier... au bout du 3eme il souriait deja moins :o) Imaginez-vous qu'en plus avec tout ce monde, il y a un type qui passe au milieu pour ramasser l'argent du ticket (oui pour aller plus vite ils travaillent par paire : le chauffeur plus le coequipier qui fait monter les gens, descend les sacs du toit et recolte l'argent... a l'interieur du bus pour ne pas perdre de temps !).

Enfin nous arrivons a Chichicastenengo... et la attention les yeux !!!!

chichicastenango__3_ chichicastenango__12_

C'est toutes les couleurs du Guatemala qui s'offrent a nous soudainement... vives, joyeuses, chaudes... Ca donne envie d'acheter un peu de tout, mais bon la raison est la quand meme... qu'est-ce que je pourrais bien faire pendant tous ces mois de voyage qui me restent avec une nappe bariolee jaune et rouge qui pese 10kg dans mon sac... ahlala... je crois qu'il faudra revenir !!! Enfin je m'applique quand meme pour le principe a negocier les prix pour voir le cout reel de cet artisanat... et je finirais en fin d'apres-midi par acheter un pantalon et une chemise, le tout pour 90 quetzales, soit 9eur, mais je suis sur que j'aurais pu les avoir pour moins, mais apres j'aurais eu l'impression de les voler...

chichicastenango__10_ chichicastenango__11_

Sur la place centrale se trouve l'eglise avec des dizaines de personnes sur les marches, au soleil, a contempler le marche vu d'au-dessus... Certaines vieilles personnes se livrent a rite issu de la culture maya : ils brulent de l'encens dans un feu juste sur les marches... D'autres personnes, deguisees, marchent en procession dans les rues... j'ai l'impression qu'il y a toujours des processions ici, meme a 10 personnes des fois seulement, mais les gens marchent dans la rue et chantent tout en portant des lampions... a la fin on ne demande meme plus pour quoi c'est tellement il y en a...

chichicastenango__7_ chichicastenango__5_

Ce qui est vraiment captivant ici, c'est que le beau tissu que vous avez vu en photo au-dessus, ce n'est pas seulement pour le porte-monnaie du touriste... c'est aussi leur maniere de s'habiller... et je ne me lassais pas de regarder les femmes et leurs tuniques bariolees de toutes les couleurs... de 7 a 77ans !

chichicastenango__1_

chichicastenango__6_

Petit merci a Barak pour toutes les photos de magasins... enfin magasin est un bien grand mot : stands dans la rue, voire des fois a meme le pave ! La plupart des gens refusent qu'on les prenne en photos ou demandent de l'argent, mais Barak a le don pour que ce soit eux finalement qui demandent la photo !
En fait le plus dur c'est d'avoir une premiere photo, et ensuite il leur montre la photo de la famille d'a cote et leur demande s'ils veulent avoir la meme... et la c'est toute la famille qui se precipite pour etre devant l'objectif... et du coup j'en profite pour vous les faire partager -avec son accord- car les couleurs et les sourires des gens et des enfants sont magnifiques !

chichicastenango__2_

Pour conclure, la photo ci-dessous resume presque ce que j'ai pense du marche et de ses habitants : j'ai tout simplement adore !!!

chichicastenango__4_

Posté par raphael giraud à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Lac Atitlan

Nous partons samedi matin de bonne heure (encore !) pour Panajachel... en fait nous n'avons pas vraiment le choix, ou nous souffrons pendant 4h en changeant 4 fois de chicken bus, ou nous prenons l'unique bus direct qui part a 7h du matin... pour le meme prix, donc on n'a pas hesite tres longtemps !

lac_atitlan__15_ lac_atitlan__16_

Arrives a Panajachel nous nous baladons rapidement dans la rue principale, sans vraiment nous attarder : cette ancienne ville de voyageurs s'est transformee aujourd'hui en un immense parc d'attraction pour touristes, donc rien de specifique a voir si ce n'est des agences de voyages, des hotels, des restos, et une multitude de boutiques de souvenirs pour touristes ! Nous nous dirigeons donc vers le port pour prendre une launcha (barque avec un petit moteur hors-bord pour traverser le lac) et nous rendre a San Pedro ou nous avons rendez-vous avec Rachel qui est sensee nous attendre au cafe en face du port...

lac_atitlan__1_ lac_atitlan__2_

Nous nous renseignons au pres des villageois locaux sur le prix du transport en launcha... apparement il y a une fois encore un prix local et un prix touristique... les locaux payent 10 quetzales, et malgre toutes nos protestations, nous alignons nos 20 quetzales pour la traverser (pour le prix en euros, il faut diviser par 10, soit 2eur...). C'est pas tant pour ce que ca represente que ca nous enerve, mais c'est surtout pour le principe de se faire aligner parcequ'on est des touristes ! Bon mise a part, la traversee (25mn) est tout simplement magique : on file a toute vitesse a 10h du matin sous un soleil brulant et sur une eau on ne peut plus calme et lisse... Le ciel se reflete sur l'eau et les silhouettes des volcans de l'autre cote du lac se decoupe dans un ton bleu fonce entre l'eau et le ciel...

lac_atitlan__3_ lac_atitlan__4_

Enfin nous arrivons a San Pedro... village moins touristique que Panajachel (mais la vue est moins belle aussi puisqu'on a les volcans dans le dos au lieu de les avoir en face de l'autre cote du lac...), et nous retrouvons Rachel comme prevu ! C'est marrant de retrouver des gens qui ont fait parti d'une autre partie du voyage, meme si ca ne remonte pas a si loin... Comme je le disais dans un message precedent, Rachel apprend l'espagnol dans une ecole du coin et loge depuis maintenant 2 semaines dans une famille du village... elle semble connaitre tout le monde en marchant dans la rue... et tout le monde semble se connaitre... elle est un peu notre guide locale... elle nous montre les fabriques de cafe (attention l'odeur : rien a voir avec l'odeur du grain de cafe que vous mettez dans votre tasse... c'est plus l'odeur de la peau du grain qui moisie au soleil !), et nous trouve une auberge pour 35 quetzales pour 2, soit environ 17 quetzales par personne, l'equivalent de 1euro50 (ca me semble difficile a battre !)...

lac_atitlan__10_ lac_atitlan__13_

Nous continuons la balade jusqu'a l'endroit ou le pere de la famille ou elle loge organise le reveillon decrit dans le message precedent...
La ville est un labyrinthe de petits chemins en terre battue, avec des bars et des restos un peu hyppies tous les 5m avec la musique reggae a fond les ballons et les facades toutes decorees avec des couleurs bien vivantes !

lac_atitlan__5_ lac_atitlan__6_ lac_atitlan__7_
lac_atitlan__8_ lac_atitlan__9_ lac_atitlan__11_

Je comprends facilement comment il est possible de rester ici a lezarder au soleil et se baigner dans le lac pendant des jours sans s'ennuyer ni se lasser ! Enfin j'ai un emploi du temps bien charge, et le lendemain matin je sais que je dois y aller deja car milles choses m'attendent !

Posté par raphael giraud à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2005

C'est Noel pour les enfants de San Pedro !

Je suis arrivé ce matin sur le lac Atitlan... la magie de voir un lac immense entourés de plusieurs volcans...
Je n'ai pas beaucoup de temps donc je met juste une photo mais je vais publier un message spécifique pour le coin...
img_12021

Je suis toujours avec Barak, et nous prenons une barque qui nous emmene de Panajachel a San Pedro ou nous retrouvons Rachel, une anglaise que nous avons connu a San Cristobal et qui voyageait avec Barak a Palenque...
Rachel prends des cours d'espagnol ici (comme j'ai fais a Antigua) et loge dans une famille dans le village...
Le pere de famille organise justement une distribution de cadeaux (surtout des sucreries en fait) pour les enfants du village... et nous invite a nous joindre a la fete...

img_1213

Ce sont des hordes d'enfants qui courent dans tous les sens, et avec la terre j'ai du mal a respirer tellement j'avale de la poussiere...
Evidemment on est un peu la curiosité du moment... et tous les enfants se ruent sur nous...
Des qu'ils voient les appareils photos c'est l'effervescence, l'exitation la plus totale, chacun veut sa photo... et c'est parti pour 2h de séance photo a mitrailler dans tous les sens...

img_1215

Ici toutes les femmes et toutes les jeunes filles sont habillées en costume traditionel.
Pour vous donner la mesure, leur premiere langue est encore la langue maya, l'espagnol n'etant que la deuxieme langue, surtout pratiquée pour les touristes...

img_12241

C'est promis je raconte d'ici peu plus en details, et avec plus de photos mon week-end en immersion ici !
(credit des photos : Barak !!!)

Posté par raphael giraud à 18:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 décembre 2005

Sur les pas d'Aroun Tazief...

... a la conquete du volcan Pacaya !

Antigua est entouré de 4 volcans (dur de les voir en temps normal car le plus proche est tellement grand qu'il cache les autres...). Seul un volcan est encore actif parmi les 4, et evidemment, impossible de passer a Antigua sans escalader ce fameux volcan !
Comme les matins sont toujours clairs avec un ciel limpide et que les nuages arrivent sur les 10h, et qu'il faut 1h de voiture pour aller au pied du volcan, et 2h pour gravir le volcan, la camionette qui nous amene pars a 6h du matin... et il faut donc se lever a 5h du matin... mais je suis motivé !!!

img_1095 img_1096

Au bout de 40mn de zigzag a fond la caisse dans les virages ca commence a sentir bizarre dans la camionette... une petite odeur de brulé... arret d'urgence dans une station service... pendant que le chauffeur essaie de reparer ce qui ne marche pas (un nuage de fumée enveloppe la camionette) j'en profite pour admirer de loin le volcan vers lequel nous nous dirigeons, et la fumée qui sors de sa cheminée...
Finalement apres 40mn d'attente nous repartons... mais pas pour longtemps, on doit de nouveau s'arreter sur la route, perdus cette fois-ci... apparement c'est une durite qui est morte... bref capout la camionette, et on continue a pied pour trouver un chicken bus et arriver au pied du volcan avec 2h de retard... ca valait bien la peine de se lever aussi tot !

img_1108 img_1112

Enfin la balade pour gravir le volcan est tellement belle que ca nous fait oublier notre mauvaise humeur collective du a la pane de la camionette...
D'un coté le volcan Pacaya qui fume, de l'autre les anciens volcans qui depassent des nuages...

img_1124

Nous arrivons enfin au pied meme du cone du volcan... finie la nature, ce n'est plus que de la lave séchée noire de chez noire (vous imaginez meme pas dans quel etat on est revenu... comme des mineurs !). Les choses commencent a devenir vraiment exitantes. C'est aussi une nouvelle epreuve sportive qui nous attend... avec une bonne montée bien rude, dans une espece de poussiere et de sable noir (un peu comme monter la dune du Pyla pour ceux qui connaissent, sinon c'est comme marché dans la neige...)... je double tout le monde tellement je suis exité d'arriver en haut du volcan !

img_1145 img_1147

Plus on monte, plus on voit surgir un peu partout la fumée de la roche, et les couleurs changer... rouge, ocre, des mini-crateres par-ci par-la... Je m'arrete pour contempler chaque endroit ou je vois un filet de fumer s'échapper :o)

img_1153 img_1158

J'arrive finalement tout en haut (enfin presque, il me reste encore 10m, mais je fais une petite pause pour profiter de la vue sur le reste du paysage), je reprends un peu des forces, et j'essaie de reprendre mon souffle car je suis monté un peu vite... malheureusement l'altitude et la fumée environnante n'aident pas beaucoup, mais je me sens quand meme d'attaque pour les derniers metres !

img_1181 img_1204

Ici la sécurité est un mot bien relatif : une petite pancarte 500m plus bas qui indiquent que les gazs sont toxiques, qu'a tout moment il peut y avoir une explosition avec propulsion de pierres et que par consequence on est responsable de ce qui peut nous arriver... apres libre a chacun d'aller aussi haut qu'il le veut, aussi pres du cratere central qu'il le souhaite...
Bien evidemment vous savez tous que je suis prudent, donc la premiere chose que j'ai faite a ete de monter le plus haut possible, et de m'approcher -main sur la bouche pour eviter de respirer les gazs sulfuriques- le plus possible du cratere central pour observer la lave, les jets de flammes et les ejections de gazs :o)

img_1190 img_1193

Apres ca je me suis mis a la tache de convaincre Barak de me rejoindre pour prendre quelques photos que je ne pouvais pas prendre tout seul... (enfin on a survecu, et ca valait definitivement le spectacle !).
En haut la fumée est tres dense et c'est vraiment vraiment difficile de respirer, j'avance a moitie en aveugle (car ca pique les yeux) et en apnée... mais l'attrait du phénomene est trop fort... L'odeur du souffre me rappele quelques experiences de chimies (du temps ou j'ai fait de la chimie... si si j'en ai fait, ca m'etonne moi-meme rien que d'y penser !), a l'epoque ou le professeur nous disait de ne surtout pas respirer le mince filet de fumée qui s'échappait de l'éprouvette... et je réalise que je suis maintenant en plein milieu de la fumée toxique... je redeviens raisonnable et je redescens un niveau en dessous histoire de ne pas trop respirer cette cochonerie...

img_1202 img_1208

Le paysage du cratere est tres impressionant : coulées de lave durcies, roches jaunies par le souffre... je suis fasciné... je me revois en train de préparer mes exposés a l'école primaire sur les volcans et sur Aroun Tazief...

img_1224 img_1228

Je repars avec la tete qui tourne, un peu a cause des gazs, un peu a cause de la magie de la nature...
Seul petit bemol a la promenade... on arrive avec 2h30 de retard a notre classe d'espagnol et evidemment c'est pour notre poche... :o(

Posté par raphael giraud à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2005

Vierge de Guadalupe

Petit coup de chance hier... j'assiste au défilé tres populaire ici de la vierge de Guadalupe...

img_1056

Bien que la statue de la vierge en elle-meme n'ait rien de particulier, le défilé quand a lui est vraiment intéressant : tous les gens ont habillés ou déguisés leurs enfants (bébés compris) en tenue indigènes locales... On m'explique que c'est parceque la vierge est apparue a un paysan indigène et que c'est en l'honneur de cet homme que les enfants sont habillés comme ca...
Le plus surprenant, c'est qu'il faut payer l'eglise pour pouvoir porter la vierge... Le chemin a la sortie de l'eglise est le plus cher : 300 quetzales pour faire 150m (soit 30 euros... une vraie fortune ici !) et les gens se battent pour payer !

img_1057

Posté par raphael giraud à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Chappo, Chappy, Patati

Petit moment de nostalgie sur le bord d'un trottoir d'Antigua...

img_1049

Qu'est-ce que je découvre a ma grande surprise... exactement le même Chappy que le mien, meme modele, memes couleurs...
Je me rappele tous les bons moment passes dans les rues de Paris a fond la caisse sur mon petit bolide...
Adrien prends-en bien soin jusqu'a mon retour !!!!

Posté par raphael giraud à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Academia Antigüena de Español

Avec mon espagnol vraiment nul... ca aurait été vraiment bête de ne pas profiter d'être ici pour prendre quelques cours d'espagnol... histoire de pouvoir communiquer avec les gens pour les 8 prochains mois !

img_1055

Me voila donc de nouveau étudiant (wouah j'avais tellement oublié ce que c'etait !), avec 4h de cours particuliers intensifs par jour (j'ai la tête qui va exploser tellement je vois de choses... c'est comme si tout revenait instentanément ou presque en lisant mes cours de grammaire... vive l'époque du lycée ou je trichais pour les contrôles de vocabulaire... je regrette un peu maintenant !)...
Et le meilleur du meilleur... j'ai environ 2h de travail a la maison a faire tous les jours... j'adore !!!

Avec Barak on a choisi cette école qui n'est pas répertoriée dans LE LIVRE, ici appelé LA BIBLE, car c'est le livre que tous les voyageurs ont avec eux (et que j'ai aussi) a savoir le Lonely Planet sur l'Amerique Centrale), et ainsi avoir une ambiance plus familiale, plus sympa... avec des professeurs jeunes, et seulement une douzaine d'étudiants...

Nous dormons chez une femme de 34ans, célibataire, qui vit avec son chien... c'est moins cher que de rester dans un petit hotel, voire meme dans une auberge, car nous avons aussi nos 3 repas quotidien ! Notre hotesse Erika est tres gentille, tres souriante, mais je meurs de faim apres ses repas... :o) Au moins ca a le mérite de nous faire pratiquer l'espagnol pendant les repas... et de faire un break dans la pratique de l'anglais... (je n'ai jamais autant parlé anglais de ma vie !)

Posté par raphael giraud à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Antigua, la petite ville aux 80 ecoles d'espagnol !

Bienvenue a Antigua !

img_1046

Antigua est une petite ville coloniale au pied des volcans. Temps quasi-idéal, soleil tous les jours avec température entre 25 et 28 deg, fraicheur la nuit...
En fait la ville est tres similaire de sa cousine mexicaine San Cristobal... au milieu des montagnes, style colonial, maisons de toutes les couleurs, tons ocres et pastels, églises a tous les coins de rues...
Pour autant rien n'est vraiment pareil... Ici c'est un peu le Disneyland de la culture guatemalteque... Impossible de se balader dans la ville sans croiser un touriste tous les 5m... La ville est assaïe de jeunes qui viennent apprendre l'espagnol... quasiment 80 ecoles de langues, avec le meilleur prix de tout le continent... environ 70 dollars pour 20h de cours particuliers en one to one... Apres, avec l'afflux de touristes généré c'est toute la ville qui s'adapte... meme les auberges de jeunesse sont plus cheres qu'ailleurs !

img_1037 img_1051

Meme si je dois l'avouer je prefere San Cristobal (c'est l'avis quasi-unanime de tous les voyageurs qui connaissent les 2), la ville est quand même bien sympa... Les gens sont agréables, il y a des cafés et des bars partout, il fait bon, c'est joli, et je suis fasciné par les volcans qu'on peut admirer de n'importe quel croisement de rue... il y a toujours un mince filet de nuage coincé tout en haut et ca fait une part du charme...

img_1071 img_1048

Je ne peux pas mettre toutes les photos, mais je suis un fan des couleurs qu'on peut observer sur les murs, quelque part ca me rappelle le sud de la France... J'ai vu un bouquin de photos ici avec que des photos des portes de la ville, et j'ai adoré... j'ai voulu prendre les mêmes photos mais je me suis vite rendu-compte que c'etait pas si evident que ca, surtout car il faut attendre des heures avant d'avoir la lumiere adéquate !

img_1066 img_1075

C'est marrant parceque samedi soir a Flores j'etais en train de lire mes mails sur internet quand soudain j'entends une voix francaise a cote de moi, je me retourne... et la je me dis... mince alors, on dirait Marion que j'ai rencontré a San Cristobal... mais bon en meme temps je suis surpris qu'elle ne m'ait pas vu alors qu'on est a coté... donc je ne dis rien, sur ce je l'entends dire a son ami "oh y a un ami qui est a Flores en ce moment et qui vient de m'envoyer un mail !"... c'etait moi evidemment... et la voila qui commence a me repondre... jusqu'a ce qu'elle tourne la tete et me reconnaisse... :o)
Le monde est petit, et encore plus l'Amerique Centrale... A Antigua egalement j'ai croise dans la rue Annie mon amie californienne de San Cristobal, et d'autres encore... tout le monde prend les memes routes !!!

img_1061

Petit délice spécifique au Guatemala... le Chicken Bus (que je n'ai pas encore pris mais ca ne devrait pas tarder !)... ce sont les anciens bus d'école americain, reconvertis en autobus ici... avec les couleurs locales bien entendu ! Sur un siege prévu pour 2 enfants, ils mettent 3 adultes avec leurs bagages... je vous laisse imaginer le bonheur et le confort !

Posté par raphael giraud à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2005

Tikal

Pour eviter la grosse chaleur, et les touristes, Barak me convaint d'arriver a l'entrée du Parc National de Tikal pour l'heure d'ouverture... soit 6h du matin !!!! Sachant qu'il faut 1h pour y aller, on est partis a 5h du matin, c'est a dire qu'on s'est levé a 4h30 du matin (il fallait aussi qu'on fasse le check-out a 5h du matin !)... pour vous dire comme on etait motivé !!! Bon en meme temps je ne suis pas encore tout a fait remis encore de ce lever plus que matinal !

img_0974 img_0976

Cette fois-ci avec quelques jeunes qui etaient avec nous dans le van, nous decidons de prendre un guide pour apprendre un peu plus sur la nature et la culture Maya...
Pas de chance pour nous, la pluie est toujours la, meme si elle n'est pas trop trop forte, et on est tout déguisé de nouveau avec nos panchos...
En fait Tikal est surtout connu pour 3 choses : sa flore et sa faune, sa jungle, son immensité...
Point de vue flore et faune... comme il pleuvait tous les singes sensés pousser des cris en permanence n'etaient pas la, et on s'est rabattu sur des mygalles (cf photo avec Barak), et autres animaux plus communs du style pivert, rats de forets etc... En meme temps notre guide nous faisait un exposé de survie dans la jungle, en nous expliquant quelle plante servait a quoi. La plupart servent a cuisiner uniquement, avec des senteurs incroyables ! D'autres servent a la médecine comme la quinine pour la prévention du paludisme...

img_0982 img_1025

De maniere générale c'est un site Maya qui se rapproche beaucoup de celui de Palenque, meme civilisation, meme situation géographique (dans la jungle montagneuse)... et je dirais que j'ai préféré Palenque a Tikal meme si Tikal est encore plus grand, plus enfoncé dans la jungle...
Peut-etre que la pluie y est un peu pour quelque chose...
En fait Tikal est une cité plus grande, mais en moins bon état car découverte tardivement, et restaurée encore plus tardivement... surtout que l'état du Guatemala n'a pas d'argent consacré a ce genre de rénovation et que c'est donc selon le bon coeur des associations d'archéologie des pays riches...
Du coup on peut voir sur une meme place une pyramide resplendissante, mais les autres encore encombrées sous la terre et sous les arbres... c'est a dire qu'on ne réalise pas trop l'immensité de la chose...
Ce qui permet de vraiment se rendre compte de l'ampleur de la cité au temps de sa grandeur, ce sont les restes des temples qui dépassent de la jungle, que l'on peut admirer du haut d'une piramide quand il est possible de la gravir...

img_0998

On discute beaucoup avec notre guide sur la civilisation maya, mais surtout et c'est ce qui frappe principalement quand on découvre cette citée enfouie dans la jungle (il y a meme tout une partie de la ville qui s'appelle "le monde perdu" :o) c'est comment cette civilisation a disparue aussi soudainement en abandonnant ces villes immenses et ces connaissances si poussées en astronomie, mathématiques et médecine... ?!?

img_0985

Notre guide nous explique qu'il n'y a pas encore d'explications sures aujourd'hui... La plus probable etant qu'il y a eu 5 grosses années de sécheresse (en l'an 900) qui ont déstabilisé la société maya basée principalement sur l'agriculture... Et que suite a cette sécheresse et a l'effondrement de la sociéte beaucoup de gens sont morts, et les derniers dirigeants (nobles) auraient décidés de partir pour les terres en bordure de mer... et les peuples se seraient dispersés en perdant toute hiérarchie et tout pouvoir...

img_0988 img_1010

Lorsque les espagnols sont arrivés, le peuple maya etait revenu pres des anciennes cités mais sans pour autant les habiter (la jungle avait deja pris le dessus), et sans non plus avoir retrouvé son ancienne ampleur...

img_1009 img_1024

Bref tout ca etait fort interessant, la discussion c'est prolongée sur l'etat economique et politique actuel du pays, et comment il en est arrivé la... sachant que 37% des habitants vivent en-dessous du seuil de pauvreté et que seul 3% des habitants détiennent la richesse du pays... !

Ca fait réfléchir biensur, mais ce qui nous refroidit encore plus les idées apres ces 5h30 de marche (de 7h du matin a 12h30) c'est la pluie torrentielle qui s'abat sur nous juste avant que l'on decide de rentrer et qui nous oblige de battre en retraite sous les arbres en attendant une acalmie !!!

img_1034

Voila, Tikal et Flores c'est fini, on part des ce soir pour le sud ouest du pays en bus pour Antigua, je vais voir si je ne suis pas Barak pour prendre des cours d'espagnol pour une semaine la-bas (ils ont aussi des cours de salsa l'aprem !)

Posté par raphael giraud à 00:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Passage de la frontiere entre Mexique et Guatemala

Comme je vous l'expliquais brievement dans mon message d'hier, le passage de la frontiere pour rentrer au Guatemala a été une bonne épreuve, non pas a cause des formalités douanieres, mais a cause de la pluie battante qui nous barrait le chemin !!!
Premiere étape, prendre une barque qui nous descend le long du fleuve jusqu'a un petit patelin guatemalteque...

img_0962

Nous etions une dizaine de voyageurs, tous backpackers, sac sur le dos, a nous proteger tant bien que mal de la pluie avec nos panchos, mais bon c'etait plus psychologique qu'autre chose !

img_0963 img_0966

Arrivé sur le bateau (une barque de pecheurs), seulement quelques feuilles de palmiers nous protegent de la pluie, et evidemment tout est trempé partout... je commence a bien sentir l'humidité rentrer en moi ! On arrive enfin sur le sol guatemalteque... attention le bureau de douanes, c'est pas les USA ici !!!

img_0968

Ensuite on prend une petite camionette qui s'arrete 3 fois en 10mn pour vérifier pourquoi la direction marche si mal, si on n'a pas crevé etc... et on se fait 2h30 de route en terre défoncée pour enfin arriver sur ce qu'on peut appeler ici une route moderne, avec un peu de goudron...

img_0972

Je suis tellement fatigué (on est parti la veille de Tulum a 16h, et il est 16h le lendemain et on est toujours en route) que je n'arrive pas a garder les yeux ouverts... mais la route est tellement pourrie que ma tete valdingue partout ! Quand enfin on arrive je m'écroule sur mon lit... reste plus qu'a organiser la journée du lendemain, savoir a quelle heure on part visiter le site de Tikal, si on prévoit de rester une nuit de plus, si on part, quels sont les tarifs des agences de voyages pour traverser le pays vers le sud-ouest, ou est-ce qu'il y a un café internet, quels sont les resto qui ne sont pas pour touristes pour manger un bout etc... Comme quoi la vie de vadrouille n'est pas de tout repos tous les jours !!!

Posté par raphael giraud à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]